IMG_20200530_183704.jpg

BIO D'ARTISTE

J'ai l'impression de vouloir être frappé par la couleur, les formes, le mouvement ...

Je suis la dernière personne à penser que je peux me qualifier d'artiste, mais cette voix intérieure a été superbement déconstruite par de nombreux auteurs et chercheurs autour de la créativité. Par conséquent, tout cela ressemble à une énorme expérience, une enquête, une avenue aveugle ... vers être un vaisseau, un auditeur, un agent de manière oblique et imprévisible.

 

Je suis fasciné par les liens entre disciplines contrastées (philosophie, psychologie, arts, artisanat, sciences sociales, anthropologie, complexité) et cultures. Je me nourris du basculement entre projets et sujets de recherche, en tant que généraliste et explorateur.

 

Je travaille en vidéo ( www.InteriorTruth.com ) en utilisant une approche minimaliste de tournage de portraits «témoin».

 

J'ai beaucoup travaillé dans le conseil en développement organisationnel, après 20 ans dans divers rôles en entreprise au Royaume-Uni, en France et aux États-Unis, et j'ai travaillé pour une ONG pendant 4 ans avec des projets au Népal et au Ghana.

Bio Artiste pour l'exposition Exposition: "Enchevêtrements Humains"

- télécharger en pdf:

 

Reflexions Personnelles

Pourquoi suis-je artiste ?

Nature, imagination, créativité, dialogue et activisme

  • Il s'agit de « l'expérience » de la lutte.

    • Je veux avoir au centre de ma vie, la joie et la lumière de la lutte - et non l'arrivée, le succès sur les réseaux sociaux, la célébrité, la richesse ou les résultats matériels.

    • Il n'y a pas d'échec, tant que j'ai parcouru les arcs de l'expérience créative (y compris l'oubli, le souvenir), en lutte constante avec mes résistances.

  • Se connecter au mystère de l'Univers

    • L'univers a été créé, il existe... mais même si nous ne saurons jamais comment ni d'où vient notre Univers, en étant artiste je peux communier avec le mystère. Aucun autre sentiment d'être en vie ne se compare.

  • Lignage, intégration, perception, directionnalité et optimisme/activisme

    • Lignée : Puiser dans notre héritage humain - toute la sagesse de nos ancêtres, des premières impulsions àdessiner sur les parois des cavernes, aux cérémonies païennes - nous avons le devoir d'honorer et de dessiner sur ce qu'elles représentent en termes de voyage humain et de vérités humaines.

    • Intégration : Les artistes sont uniques dans la façon dont ils opèrent à partir de perspectives « syncrétiques » pendant le voyage/l'expérience créatifs - c'est-à-dire la perception du « tout » (voir Anton Ehrenzweig). Nous rassemblons donc des dimensions contrastées de l'expérience humaine telles que les polarités, les ambiguïtés, les contradictions que nous rencontrons dans la vie de tous les jours (ex. libre arbitre contre déterminisme ; soi contre non-soi ; unité contre diversité).

    • Perception : Grâce à cette intégration de contrastes, les artistes touchent au prochain niveau de perception (par exemple, jouer avec des symboles, jouer avec nos sens, provoquer (par exemple, comment la technologie et la religion sont-elles liées ?) - quel est le prochain niveau hiérarchique de compréhension qui peuvent contenir de tels contrastes (hiérarchies imbriquées de systèmes).

    • Directionnalité : Au fur et à mesure que nous voyageons vers de tels niveaux, nous développons un sens de la directionnalité pour la condition humaine. Mais la directionnalité concerne la dynamique de la créativité humaine, plutôt que l'arrivée à destination (salut, illumination, etc.)  

    • Optimisme et activisme : En tant qu'artiste donc, je garde un sentiment d'optimisme continuel de ce qui peut arriver. Même dans les moments les plus sombres, la destruction et la mort font partie du processus de renouvellement. Et cela devient donc ma vocation d'être activiste sous une forme ou une autre, de savoir pourquoi je suis ici.

Arts et esthétique des idées maîtresses des auteurs qui m'ont le plus influencé :

  • L'art ne doit pas être isolé et simplement associé à des lieux tels que des galeries et des musées (réf. John Dewey)

  • L'art doit être défini par l'expérience et la conversation (interne comme enquête et externe comme discours collectif) qui peuvent être évoquées. La conversation et le récit sont des éléments fondamentaux de notre sens collectif (réf. David Whyte - la nature conversationnelle de la réalité)  

  • L'art peut montrer la voie vers les prochaines étapes de l'évolution (réf. Leonard Shlain - "Art and Physics").

  • Nos sens créatifs, artistiques et esthétiques sont des équilibres cruciaux pour nos capacités rationnelles et logiques. L'art et l'esthétique concernent un sens du « tout » qui est au-delà du langage, et la porosité de l'identité de l'ego - qui peut être considérée comme nos capacités de réflexion « syncrétiques » et nos capacités à ressentir (réf. Anton Ehrenzweig - « The Hidden Order of Art" ; et Leonard Shlain - "Le cerveau de Leonardo").

  • La créativité consiste à « recevoir » d'un domaine  plus grand que soi. Le génie n'est pas une simple localisation dans l'individu, mais une connexion à une source extérieure ou à un esprit directeur (selon le sens original du mot - du verbe latin gignere signifiant «donner naissance ou enfanter»). Comme mentionné par de nombreux créatifs de Julia Cameron, à David Lynch, à Elisabeth Gilbert (TED Talk ici)  

IMG_20200921_113321.jpg
Body-Mind-Spirit-1.jpg
IMG_20201007_182421.jpg